Réservé aux abonnés

Nul besoin d’yeux pour skier

Le Groupement romand des skieurs aveugles ou malvoyants a tenu le dernier camp de sa saison, ce week-end aux 4Vallées. Même pas freiné par les champs de bosses. Reportage.

09 avr. 2017, 23:45
/ Màj. le 10 avr. 2017 à 00:01
Verbier, 08.04.2017, High Five by Carlsberg, Jeune homme aveugle en veste jaune ave son moniteur derriere lui Ski Verbier High Five by Carlsberg 2017

«Paradoxalement, je skie plus facilement sur une piste noire que sur une route à plat.» Au bas de Chassoure-Tortin, Hervé Richoz analyse sa descente du plus grand champ de bosses des 4Vallées. Son visage s’illumine. Pendant cinq minutes, le malvoyant a virevolté sur un terrain neigeux cabossé, sans jamais déraper.

«En parcourant des chemins étroits, je risque sans cesse la sortie de route, car je ne vois qu’en deux dimensions. En revanche, les larges couloirs, même très pentus, ne me posent pas problème.»

Les yeux de l’autre

Pour son dernier camp de la saison, de vendredi à dimanche, le Groupe...