Réservé aux abonnés

Nao, un ambassadeur de charme

L’institut de recherche Idiap propose des rencontres «5 à 6» pour essayer de mieux se faire connaître de la population régionale et lever le voile sur ses dernières trouvailles.

08 août 2016, 23:30
/ Màj. le 09 août 2016 à 00:01
L'Idiap ouvre ses portes lors des rencontres '5 à 6'.

«L’Idiap bénéficie d’une reconnaissance internationale, mais est encore trop peu connu du grand public.» Le constat dressé par Flavio Tarsetti, ingénieur de développement senior, a incité l’Idiap à lancer ses soirées «5 à 6». Une opération de charme destinée à faire connaître l’institut martignerain au panel de citoyens le plus large.

Pas besoin d’être spécialiste pour apprécier

De la reconnaissance faciale à la présentation du robot Nao, le visiteur lambda peut déjà y voir plus clair en l’espace d’une heure. Et commencer à cerner les projets de recherche à la pointe de la technologie. «Pas beso...