Réservé aux abonnés

Une guitare et de l'émotion

Invité à se produire au Festival des cinq continents, le chanteur australien parcourt le monde pour évoquer en musique l'univers des aborigènes.

22 juin 2015, 00:01
data_art_3213261.jpg

Quand on entend parler de Frank Yamma, chanteur aborigène habitué à parcourir le monde, on s'attend à voir un musicien jouant du didgeridoo sur des airs traditionnels de son peuple. Mais l'homme évolue dans un autre registre, résolument moderne, entre folk, rock et country: Frank est un songwriter et un guitariste hors pair, qui a su franchir les barrières culturelles pour offrir des chansons en anglais ou en Pitjantjatjara, la langue de ses racines.

Dans les couloirs du Manoir de Martigny, quelques heures avant le concert qu'il va donner sur la grande scène du Festival des cinq continents, Fr...