Une défaite électorale du parti socialiste est exclue

Réunis ce samedi à Martigny, les socialistes présentent leur programme en vue des élections fédérales d'octobre prochain.

14 févr. 2015, 10:36
Bundesrat Alain Berset, links, begruesst Bundesraetin Simonetta Sommaruga waehrend der Fragestunde im Nationalrat, am Montag, 1. Dezember 2014, waehrend der Wintersession der Eidgenoessischen Raete in Bern. (KEYSTONE/Peter Klaunzer)

Le président du PS Christian Levrat a ouvert le congrès extraordinaire de son parti avec un discours de combat dans l'optique des élections nationales de l'automne. Elles verront s'affronter deux images de la Suisse.

Le PS doit gagner ces élections, la défaite n'est pas une option, a lancé M. Levrat samedi devant les délégués du PS. "Les tenants de l'isolement doivent être battus. Ces élections se joueront entre eux et nous".

Christian Levrat a désigné l'adversaire: la droite. Les Verts ou la gauche de la gauche ne sont pas les adversaires. La victoire passe par l'union. Il a appelé à la conclusion d'apparentements plus larges.

La campagne est déjà en cours, a dit M. Levrat. Elle permettra au PS de poser les questions qui dérangent. Elle passera par un contact permanent avec la population. Le président a appelé chaque militant à réagir aux critiques, contredire, argumenter et convaincre. "Se taire n'est plus une option".