Un lifting pour l'église Saint-Michel de Martigny-Bourg

Célébrant ses cinquante ans en 2018, l'église Saint-Michel de Martigny-Bourg a droit à une rénovation de son parvis, du chauffage et du jardin extérieur.

04 juin 2018, 12:01
Le jardin extérieur, qui fait le charme de l'église de Martigny-Bourg, va retrouver son aspect d'origine dans le cadre des travaux de rénovation.

Construite en 1968, l’église Saint-Michel de Martigny-Bourg va faire l’objet de quelques rénovations à l’occasion de son 50e anniversaire.

«Cet édifice remarquable, moderne et novateur à l’époque de sa construction, très apprécié par la communauté martigneraine pour les mariages, les baptêmes et les funérailles mérite un lifting», souligne le curé de Martigny Jean-Pascal Genoud.

C’est le charismatique et populaire chanoine Gabriel Pont qui avait imaginé cette église très originale avec son pan incliné, sa grande scène au milieu de laquelle trône l’autel, et son jardin extérieur qui exprime l’ouverture et apporte beaucoup de lumière au cœur de l’édifice.

Architecte chargé des rénovations, Christophe Lugon-Moulin ajoute que cette église, qui est une référence au niveau architectural, est un bâtiment protégé. Les interventions prévues vont donc respecter le concept et l’esprit de l’époque: «Derrière la baie vitrée, le jardin clos extérieur va retrouver son style épuré, alors que le parvis de l’église sera totalement refait, avec l’aménagement d’un espace plus convivial.»

Le chauffage sera également modernisé, ce qui permettra de le rendre moins gourmand en énergie. Enfin, une œuvre d’art en mémoire du chanoine Gabriel Pont, signée Vincent Fournier, prendra place dans le jardin.

Un budget de 300 000 francs

Les travaux viennent de commencer et seront terminés d’ici l’été. Le résultat sera présenté à la population le 23 septembre, jour de la patronale Saint-Michel, dans le cadre des célébrations des 50 ans de l’église.

Concernant le budget, de l’ordre de 300 000 francs, il est pratiquement bouclé. «Il nous manque encore 40 000 francs. Nous avons lancé une souscription publique (www.bourg50.ch) pour réunir ce montant et espérons que notre appel sera entendu», conclut le responsable des finances Serge Gabioud.

A lire aussi : Décès de Gabriel Pont, homme de foi et de plume