Réservé aux abonnés

Le rêve en valait la peine

Les organisateurs et l’Etat du Valais ont dressé le bilan de l’étape du Tour de France à Finhaut. Les voyants sont au vert, à l’exemple d’un bed and breakfast dans le village qui ne désemplit pas.
18 oct. 2016, 23:47 / Màj. le 19 oct. 2016 à 00:01
Britain's Chris Froome, wearing the overall leader's yellow jersey, is followed by Colombia's Nairo Quintana, Australia's Richie Porte, Netherlands' Bauke Mollema and France's Romain Bardet, during the seventeenth stage of the Tour de France cycling race over 184.5 kilometers (114.3 miles) with start in Bern and finish in Finhaut-Emosson, Switzerland, Wednesday, July 20, 2016. (AP Photo/Christophe Ena)tour de france RAD TOUR DE FRANCE 2016

Finhaut avait un rêve un peu fou. Il a donc été réalisé. Trois mois après l’arrivée du Tour de France devant le barrage d’Emosson, les organisateurs locaux affichent un énorme sourire. «Ce rêve valait la peine, c’est ce qu’il faut retenir de cette expérience», résume Ilse Bekker-Maassen, responsable de la communication, au nom du comité d’organisation et des deux coprésidents, Cédric Revaz et Alain Gay-des-Combes retenus à Paris pour la présentation du parcours 2017.

L’Etat du Valais, ainsi que Valais/Wallis Promotion (voir les chiffres ci-dessous) ne sont pas en reste. Eux non plus ne regrette...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois