Réservé aux abonnés

Au coeur de la chimie du son

Le pianiste valaisan Olivier Magarotto installe son "Laboratoire" créatif au Casino de Saxon pour une série de neuf dates. Première ce soir.

03 oct. 2013, 00:01
data_art_1851818.jpg

Pour qui est, de près ou de loin, familier des musiques improvisées, du jazz surtout, c'est une évidence. La façon dont les notes, les sons, les rythmes ou les phrases musicales s'imbriquent, coexistent, s'étirent, a beaucoup à voir avec la chimie et le monde de l'infiniment petit. C'est en tout cas la façon dont le pianiste valaisan Olivier Magarotto envisage la création et la composition. Partir d'une cellule souche, la laisser se développer, se multiplier, jusqu'à ce que naîsse une structure complexe, un thème, un morceau. "J'envisage la composition comme un processus qui part, métaphoriqu...