Réservé aux abonnés

«C'est à nous de forger notre propre vie»

Non-voyant depuis l'âge de 12 ans, le Genevois Alain Barillier, connu notamment pour son saut solo en parapente du Fuji Yama en 1995, a passé par la vigne à Farinet. Impressions.
02 août 2015, 19:25

«J'ai eu beaucoup de chance dans ma vie, car j'ai pu faire beaucoup de choses avec des amis que je n'aurais peut-être pas connus en étant voyant.» Alain Barillier (43 ans), un avocat genevois qui a perdu la vue à 12 ans, est un homme optimiste. Il suffit de quelques minutes à peine pour s'en apercevoir.

Dans le paisible cadre de la vigne à Farinet à Saillon où il est passé la semaine dernière, Alain Barillier évoque sa cécité sans tabou. Lorsqu'il s'est aperçu qu'il perdait la vue progressive...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois