Réservé aux abonnés

Bilan de Benjamin Roduit: «Je suis là pour prendre le meilleur de chaque bord et trouver des compromis»

Ils siègent à Berne et veulent être réélus cet automne. «Le Nouvelliste» tire le bilan des sept conseillers nationaux et du conseiller aux Etats sortant. Après Thomas Egger et Philippe Nantermod, c'est le tour de Benjamin Roduit.
26 juin 2019, 19:17
Benjamin Roduit a réussi à creuser sa place en deux ans seulement.

Benjamin Roduit, peut-on présider la faîtière d’organisation pour personnes handicapées et personnes en difficulté, être PDC et couper dans les rentes pour enfants des bénéficiaires AI ou fliquer les assurés comme le peuple suisse l’a décidé lors de récentes votations.

Absolument. Je m’en suis déjà expliqué d’ailleurs. Le but de mon abstention sur les coupes dans les rentes AI était de parvenir à convaincre une grande partie de mon groupe à s&rs...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois