Réservé aux abonnés

«On va constater que les deux ailes du PDC ont un poids comparable»

Nicolas Voide défie Christophe Darbellay sur le district de Martigny. Pour prendre part à la course au gouvernement, il fait front commun avec Oskar Freysinger dans un projet de révolution de droite.

31 janv. 2017, 23:29 / Màj. le 01 févr. 2017 à 00:01
DATA_ART_4424042

Nicolas Voide, ça fait quoi d’être la personnalité la plus détestée du canton?

Si tel était le cas, ça ferait mal. Fort heureusement la réalité est différente. Si la méthode a pu intriguer, dire qu’elle est détestable serait exagéré. Je suis quelqu’un qui n’a jamais laissé indifférent et cette candidature n’y change pas grand-chose. Cela donne l’occasion aux gens de discuter, de débattre et surtout de faire un choix.

Est-ce à dire que vous avez davantage de réactions positives que négatives?

J’ai énormément de bons retours, même si j’ai la lucidité de penser que les gens qui m’abordent...