Réservé aux abonnés

«On ne s'improvise pas mannequin!»

Geneviève de Marcy, un ancien modèle, prône une certaine éthique dans le mannequinat. Elle vient d'ouvrir une école de mannequins à Martigny.
02 août 2015, 19:12

Geneviève de Marcy semble plus motivée que jamais. Cette Franco-Suisse, qui vit dans le canton de Vaud depuis quarante ans, est l'une des plus ferventes défenderesses de l'élégance et du métier de mannequin. Elle a le mérite de savoir de quoi elle parle. Elle-même a pratiqué cette profession pendant vingt ans à Paris, chez les plus grands couturiers dont Dior (cf. encadré).

Geneviève de Marcy sait comment défiler pour mettre les vêtements de haute couture en valeur. «Quand vous êtes mannequin, c'est le créateur que vous devez mettre en valeur, et non vous. Vous, vous êtes un faire-valoir. Aujou...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois