Valais: la police va augmenter ses contrôles

La police cantonale valaisanne annonce un renforcement de la présence de ses patrouilles pour des contrôles routiers. Une augmentation du nombre d'accidents explique cette situation.

16 juil. 2020, 08:45
/ Màj. le 16 juil. 2020 à 15:36
Attendez-vous à être contrôlés ces prochains temps sur les routes valaisannes.

«La police cantonale annonce en toute transparence un renforcement de ses contrôles», écrit-elle dans un communiqué diffusé jeudi matin.

Pour expliquer cette augmentation du nombre de contrôles, la police déclare que «comparativement à la même période de l’année passée, le nombre d’accidents et de victimes de la route a augmenté». Elle évoque un «certain relâchement» de la vigilance au volant et une forte présence touristique dans le canton.

De nombreux accidents ces dernières semaines

Si les chiffres précis des accidents ne sont pas encore à disposition, les annonces faites par la police permettent de se faire une idée de la situation.

Depuis le début du mois de juin, les routes valaisannes ont été le théâtre de trois accidents mortels. Un motard a été tué dans une collision à Oberwald le 22 juin, une personne est décédée et deux autres ont été blessées sur une route forestière à Visperterminen le 29 juin et un septuagénaire est décédé, ici aussi sur une route forestière, dans la région de Nendaz le 5 juillet dernier.

Plusieurs usagers de la route ont également été blessés ces dernières semaines que ce soit à Leytron (4 juin), à Hérémence (7 juillet), à Aproz (8 juillet), à Riederalp (12 juillet) ou encore sur le viaduc de Riddes (14 juillet).

En outre, à plusieurs reprises lorsque la police a procédé à des contrôles, des chauffards ont été pincés à des vitesses folles. Ainsi un 158 km/h a été enregistré à Rarogne sur une route limitée à 80 et un flash a crépité à 104 km/h à l’intérieur de la ville de Monthey.  

Plus de patrouilles de police

La police cantonale va donc «déployer ses patrouilles de manière accentuée» pour effectuer «des contrôles de l’état technique des véhicules, de vitesse comme de l’état physique des conducteurs (alcool, drogues, médicaments, fatigue)». Ces activités policières auront lieu aussi bien de jour que de nuit.

«Nos patrouilles seront actives tant sur les routes de montagne qu’en plaine tout comme sur l’autoroute et ses zones de travaux», ajoute Stève Léger, porte-parole de la police cantonale. Pour rappel, depuis la reprise du chantier sur l’A9, vingt-cinq permis ont déjà été retirés.

Attendez-vous donc à croiser des agents sur la route durant toute la période estivale.