Un match de chèvres a été organisé samedi à Lens

Quatre amis éleveurs ont organisé la première fête de la chèvre de Lens. Point fort de la journée, les nombreux curieux présents ont pu assister à un match de chèvres. C'est que les biquettes peuvent se montrer féroces avec leurs rivales.

16 mai 2015, 17:07
chevre

Les vaches de la race d’Hérens n’ont qu’à bien se tenir. Les chèvres entrent dans l’arène. Un match de chèvres officiel a été organisé ce samedi à Lens à l’occasion de la fête de la chèvre. Chèvres naines et de plus grandes tailles se sont affrontées lors d’un mélange pour le plus grand plaisir de la foule présente à la place de la Scie.

"Non, nous n’allons pas concurrencer les combats de vaches. Nous avons organisé cela pour le plaisir d’offrir une manifestation nouvelle dans la commune et pour qu’il y ait une rencontre conviviale entre les éleveurs et les curieux", explique avec un large sourire Nicolas Mudry, l’un des organisateurs de la fête de la chèvre.

Quand les cornes claquent

Trente biquettes étaient présentes et vingt d’entre elles ont combattu dans l’arène. Les règles sont les mêmes que pour un combat de vaches. Elles paraissent si inoffensives quand elles entrent sur la piste. Jusqu’à l’instant où elles croisent le regard d’une rivale. Là, elles se hissent sur les pattes arrière et BIM! Les cornes s’entrechoquent et le public rugit pour encourager les bêtes.

"Le classement s’établit en fonction du nombre de luttes gagnées ou perdues», relate Yasmina Rausis, la responsable du jury. Elles ne font par contre jamais preuve d’animosité envers les hommes. «Il y a simplement une hiérarchie dans les troupeaux", revient Nicolas Mudry.

Quand une biquette veut battre une autre, elle ne fait pas semblant

Eleveurs ravis

Les éleveurs sont venus d’un peu partout du Valais central pour présenter leur bétail. "Le bruit des cornes qui claque est impressionnant, mais elles ne se blessent pas", explique Thierry Blanchet, éleveur à Leytron, dont Cacahuète a été sacrée reine des chèvres naines. La fête a connu un réel succès et pourrait bien donner lieu à de nouvelles manifestations du même genre à Lens ou ailleurs.