Le Valais teste une machine qui gicle de l'eau à très haute pression pour tuer les mauvaises herbes

Le Domaine du Grand Brûlé à Leytron a testé avec succès une nouvelle machine à eau pour le traitement sans herbicides chimiques dans les vignes. Une première suisse.

14 mai 2018, 11:46
Le Domaine du Grand Brûlé à Leytron a testé avec succès une nouvelle machine qui tue les mauvaises herbes gr'ace à des jets d'eaux sous haute pression.

Les vignerons valaisans pourraient bientôt disposer d’une arme supplémentaire pour chasser «naturellement» les mauvaises herbes de leurs terres. Le Domaine du Grand Brûlé a en effet testé avec succès l’unique exemplaire disponible en Suisse d’une machine qui doit permettre de bannir totalement les herbicides chimiques des vignes de plaine et en pente douce.

Cette nouvelle technologie utilise uniquement de l’eau courante giclée sous très haute pression (1200 bars environ) pour détruire les adventices. «Et cela marche», a confirmé ce lundi devant la presse Pierre-André Roduit, le chef de l’Office de la viticulture. «Cette innovation représente un pas supplémentaire vers la réduction des risques sur l’utilisation de produits phytosanitaires fixée dans le plan d’action de la Confédération.» Alimenté en eau tirée du réseau à température ambiante, la fameuse machine détruit non seulement la partie aérienne des mauvaises herbes mais aussi la partie supérieure de leurs racines sur 2 à 4 centimètres sans effet néfaste sur les ceps.

Mieux, cette nouvelle machine peut aussi être utilisée dans les vergers pour «tuer» les mauvaises herbes autour des pommiers, poiriers et autres abricotiers. Seul bémol à l’heure actuelle: son coût. Le prototype testé ces dernières semaines dans les vignes de Leytron coûte près de 50 000 francs.