La commune de Leytron dénonce le Conseil d'Etat

La commune de Leytron dénonce le Conseil d'Etat valaisan qui n'a pas joué son rôle de surveillance dans un dossier fiscal litigieux impliquant le chef du Service de l'enseignement, Jean-Marie Cleusix.

16 janv. 2014, 11:01
La Commune de Leytron dénonce le fonctionnement du service des contributions et le Conseil d'Etat. Jean-Claude Cheseaux (secrétaire), Patrice Martinet (président) et Serge Ramuz (vice-président) ont convoqué la presse.

La commune de Leytron a dénoncé jeudi devant la presse le Conseil d'Etat valaisan qui, selon elle, n'a pas joué son rôle de surveillance dans un dossier fiscal litigieux impliquant le tout nouveau chef du service de l'enseignement, Jean-Marie Cleusix, contribuable habitant le village.

La commune réclame plus de 78'500 francs de pertes fiscales et intérêts et exige la vérité. Ce contribuable s'est opposé à ses taxations d'impôts allant de 1995 à 1998. "Nous avons demandé nombre d'explications sur ce dossier litigieux à différents services de l'administration cantonale, en vain", a expliqué Patrice Martinet, président de Leytron.

Finalement, la commune s'est résolue à dénoncer les dysfonctionnements à la plus haute autorité, soit le Conseil d'Etat, mais ce dernier n'a a pas bougé. Et le dossier est aujourd'hui prescrit. "Le fonctionnaire a bénéficié, par dilettantisme et/ou complicité interne, d'une prescription concernant environ 150'000 francs d'impôts cantonaux et communaux dus pour les années 1995 à 1998", a dénoncé Patrice Martinet.