Réservé aux abonnés

"Il s'agit d'une faute grave!"

Le président du gouvernement a accepté de faire le point suite aux rapports des commissions de justice et de gestion. Sans trop se livrer, il critique toutefois certains dysfonctionnements.
07 août 2015, 14:20
data_art_2670001.jpg

Jean-Michel Cina, qu'avez-vous décidé suite à la demande de la commission de gestion (Cogest) d'ouvrir une procédure disciplinaire au sujet de Jean-Marie Cleusix?

Nous avons demandé à la chancellerie, à partir du rapport de la Cogest, d'établir tous les faits. On décidera, avant la session de novembre, d'ouvrir ou non une procédure disciplinaire à son encontre.

Il y a une pression politique forte autour de Jean-Marie Cleusix avec un président de parti qui demande sa démission et les autres qui parlent de crédibilité et d'exemplarité...

Concernant la nomination de M. Cleusix, la commission d...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois