Il est l'heure des pneus d'hiver

Alors que la neige n'a fait qu'une faible apparition en Valais il y a quelques jours, la valse des pneus d'hiver commence petit à petit. Difficile cependant pour les conducteurs de s'en sortir parmi les centaines d'offres proposées dans le monde des gommes.
23 oct. 2013, 14:24
Luciano Ruffini, du garage Saint-Martin à Leytron, incite les conducteurs à faire poser les pneus d'hiver dès que les températures atteignent 7 degrés et moins le matin.

"J’aimerais bien que les gens n’attendent pas la première neige pour mettre leurs pneus d’hiver. Malheureusement, chaque année, les usagers attendent bel et bien la dernière minute pour le faire", souligne Luciano Ruffini, du garage Saint-Martin à Leytron. Ce spécialiste souligne que l’idéal est de s’équiper pour l’hiver dès que les températures affichent 7 degrés et moins le matin. "C'est à ce moment-là que les pneus d’hiver sont plus utiles que les pneus d’été qui auront la gomme trop dure pour avoir une bonne adhérence sur la route", explique-t-il.

Des centaines d'offres

Difficile cependant pour le conducteur lambda de s’en sortir au milieu de la centaine d’offres proposées chaque année. "Je comprends que ce n’est pas simple pour une personne qui n’y connaît rien de choisir ses pneus; c’est la raison pour laquelle c’est bien de pouvoir faire confiance à son garagiste", ajoute Luciano Ruffini, conscient des différences de prix impressionnantes entre les différentes marques. "Il y a les marques Premium, soit les plus connues comme Michelin par exemple, et les sous-marques. Il y a de tout sur le marché."

Les accros du test annuel du TCS et les autres

Certains conducteurs se fient ainsi chaque année au test réalisé par le TCS sur une série de pneus. Cette année, 32 pneus ont été testés dont 27 ont obtenu la mention "recommandé". "J’ai des clients qui veulent avoir les premiers du classement du TCS, peu leur importe le prix", raconte Luciano Ruffini.  D’autres conducteurs préfèrent choisir leurs gommes sur internet, pour des raisons d’économie.

A lire notre dossier dans l’édition papier du Nouvelliste de jeudi.