Réservé aux abonnés

Bulles en tête

Neuf Suisses sur dix boivent du champagne pour passer le cap du Nouvel-An. Et pourquoi pas un vin mousseux valaisan?

31 déc. 2011, 00:01

1. LA ROBE

La couleur et la robe s'apprécient comme pour un vin tranquille.

1. LE NEZ

Attendre que la première effervescence soit passée avant de poser son nez et y aller par petites inspirations afin d'éviter que le gaz masque nos perceptions. Inutile de trop tourner le mousseux, les bulles se chargent du brassage du vin.

1. LA BOUCHE

Ne pas inspirer autant d'air qu'avec les vins tranquilles pour ne pas affoler les bulles. Tourner le vin délicatement en bouche, les arômes sont plus subtils et délicats que dans les vins traditionnels. Fruits secs (noisette, amande), agrumes et fruits blanc...