Réservé aux abonnés

Les rouleurs en force

Le 65e Tour de Romandie, du 26 avril au 1er mai, ne devrait pas sourire aux grimpeurs. La montagne ne constitue pas, pour une fois, le plat principal.

15 avr. 2011, 05:02

A moins d'une grosse surprise, le prochain vainqueur du Tour de Romandie ne sera certainement pas le meilleur grimpeur du peloton. Il a toutes les chances d'être le meilleur rouleur, peut-être même le vainqueur du contre-la-montre qui se déroulera entre Aubonne et Signal-de-Bougy.

La configuration de cette 65e édition fait en effet la part belle aux spécialistes du chrono qui sont bien mieux lotis que les grimpeurs. Eux n'auront que 7 kilomètres lors de l'ascension sur Leysin pour creuser des écarts qui risquent bien d'être insuffisant...