Réservé aux abonnés

Le vestiaire, un "melting-pot" culturel

Pas moins de cinq langues se côtoient dans le vestiaire valaisan. Les joueurs passent de l'une à l'autre. Mais c'est le français qui s'impose lors de la théorie.
22 oct. 2013, 00:01
data_art_1897156.jpg

Il y a là des Slaves. Qui ne s'expriment qu'en russe ou en anglais. Des Romands, bien sûr. Qui baragouinent en allemand ou en anglais. Et des Alémani ques qui font l'effort de parler en français. Il y a encore quelques Tessinois ou Italiens d'origine qui échangent volontiers en italien avec Pyotr Malkov, l'entraîneur russo-ukrainien qui a passé plusieurs années à Ambri. Bref, le vestiaire de Red Ice ressemble à un véritable "melting-pot" culturel où, malgré tout, le français reste le jargon officiel. "C'est la langue que j'utilise lors des théories ou dans le vestiaire" , explique le coach. ...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois