Réservé aux abonnés

Le Haut-Valais va perdre son importance politique

Face au dynamisme démographique du Bas-Valais, le Haut piétine. Les conséquences politiques s'annoncent fulgurantes à terme.
30 juin 2014, 00:01
data_art_2436134.jpg

Le Haut-Valais pourrait perdre trois sièges au Grand Conseil pour des raisons démographiques dans un proche avenir. En deux décennies, la population germanophone est passée de 29% à 25% du canton.

Perte politique

En 2000, 28,1% de la population valaisanne vivait dans le Haut-Valais. A la fin 2013, cette proportion est tombée à un quart.

Cette évolution démographique ne va pas sans impact politique. Le Haut s'en inquiète, au point que le "Walliser Bote" a consacré la semaine dernière une page à un article portant comme titre: "Le Haut-Valais devient de plus en plus petit sur la carte politiq...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois