Réservé aux abonnés

Le Conseil d’Etat confirme ses motifs de licenciement

11 mai 2017, 23:36 / Màj. le 12 mai 2017 à 00:01
Jean-Marie Bornet à la tribune du Grand Conseil

Le Conseil d’Etat maintient, devant le Grand Conseil, sa position à l’égard du licenciement de Jean-Marie Bornet. Sommé d’apporter des précisions par une interpellation urgente signée par quatre partis, le président du gouvernement Jacques Melly répond que les propos de Jean-Marie Bornet à l’égard du Ministère public et du programme de prévention routière Via Sicura sont «inacceptables au vu de sa fonction et de ses responsabilités». Jacques Melly souligne en particulier les propos choquants à l’égard de la juge qui avait dénoncé pénalement l’ancien porte-parole de la police cantonale et cand...