La maquette de la Fondation Gianadda fait un tabac

Jean-Bernard Crettenand et son épouse Marie-Alice ont mis 1620 heures et près de deux ans et demi pour réaliser une maquette aussi vraie que nature représentant la Fondation Pierre Gianadda de Martigny.

19 nov. 2012, 14:11
Jean-Bernard Crettenand présente son oeuvre au maître des lieux, Léonard Gianadda stupéfait par la qualité de la maquette et la précision du travail d'orfèvre.

Exposée jusqu’à la fin de ce mois au cœur même de la Fondation Pierre Gianadda à Martigny, la maquette originale de ce même espace culturel crée l’évènement et a déjà fait le ravissement de milliers de visiteurs. Par la qualité exceptionnelle de la reproduction et le soin apporté au moindre détail. Auteurs de cette fondation miniaturisée – ce carré mesure 87 centimètres de côté pour 25 centimètres de haut - Jean-Bernard Crettenand et son épouse Marie-Alice ont mis 1620 heures et près de deux ans et demi pour réaliser cette maquette aussi vraie que nature.

Engagé à la Fondation Gianadda pour des missions de surveillance, Jean-Bernard a d’abord réalisé des photographies et des mesures du moindre détail pour réaliser un socle en bois et des murs en cartons. Il a même réalisé des gainages miniatures pour faire passer les fils électriques. Tout y est, même les présentoirs ou les statues qui servent de cerbères aux entrées de la Fondation. Ce véritable artiste a poussé le souci du détail jusqu’à faire photographier par sa fille Cindy Gabbud-Crettenand les diverses affiches exposées à la fondation, avant de les faire réduire à l’échelle pour les exposer dans des présentoirs lilliputiens et éclairés, pas plus grands qu’un doigt.