Réservé aux abonnés

La jeune pousse NetGuardians bénéficie de l'appui d'un fonds

En Suisse, les start-up peinent à trouver des investisseurs pour franchir un cap. Polytech remplit ce rôle dans le monde digital.

30 avr. 2015, 00:01
data_art_3103164.jpg

"Nous sommes très loin du stéréotype ?j'amène du cash, je veux du rendement'." Joël Winterreg, co-fondateur et directeur général de NetGuardians, reçoit l'appui du fonds d'investissement en capital risque Polytech II pour développer son entreprise, éditrice de logiciel de protection contre la fraude interne. Sa clientèle est constituée uniquement de banques.

Fondée en 2007 à Yverdon, NetGuardians se développe aujourd'hui à l'international. Pour ce faire, il a fallu qu'elle trouve un promoteur à hauteur de 2 millions de francs. "Les investisseurs suisses ne considèrent pas ceci utile. Les ass...