Réservé aux abonnés

L'abricot peine à se montrer...

Le prince du verger a deux à trois semaines de retard par rapport à l'an dernier. Les premières cueillettes sont confidentielles. Il faudra faire preuve de patience pour le trouver sur les étals de la grande distribution.

28 juin 2013, 00:01
data_art_1663063.jpg

Pour acheter et consommer des abricots valaisans, il faudra faire preuve d'un peu de patience. "La cueillette est en retard de deux à trois semaines par rapport à l'année passée", résume Ephrem Pannatier, directeur de l'Interprofession des fruits et légumes du Valais (IFELV). Situation confirmée par le producteur martignerain Bernard Lucciarini, rencontré hier sur le domaine du Courvieux, où il exploite une quinzaine de variétés précoces, mi-tardives et tardives: "En 2012, j'ai commencé à récolter durant la première semaine de juin. Cette année, j'ai ramassé mes premiers wondercot et early ...