Un film sur Isérables représente la Suisse lors d’un festival international au Canada

Un film dédié à la vie agricole dans une commune de montagne - Isérables – représentera la Suisse à la semaine prochaine lors du 13e Festival international du film ethnographique de Québec.

10 mars 2016, 10:17
/ Màj. le 11 mars 2016 à 06:30
Isérables aura l'honneur de représenter la Suisse à Montréal et à Québec la semaine prochaine.

Isérables sera à l’honneur la semaine prochaine au 13e Festival international du film ethnographique de Québec (FIFEQ) à travers la projection de «Ce qu’on fait de nos peines», court-métrage de 28 minutes dû au cinéaste-ethnologue Baptiste Aubert. Ce film qui aborde la thématique de la vie agricole montagnarde dans une dimension alimentaire a été sélectionné parmi 250 autres documentaires et représentera la Suisse aux côtés de trente autres pays. Coproduit par la Fondation Pro Aserablos et l’Institut d’ethnologie de l’Université de Neuchâtel, il sera projeté mardi 15 mars à Montréal et dimanche 20 mars à Québec.

«Ce qu’on fait de nos peines» a été tourné en marge de l’exposition «La terre des pentes» présentée au Musée d’Isérables entre 2014 et 2015. Baptiste Aubert a été mandaté par la Fondation Pro Aserablos qui veille à la préservation et à la mise en valeur du patrimoine local pour réaliser un film consacré à ce qui peut être considéré comme un véritable travail de Sysiphe, à savoir le remontage annuel des terres sur des parcelles agricoles dans un village en pente. 

Retrouvez l’intégralité de cet article dans nos éditions papier et numériques de ce vendredi 11 mars.