Gare de Martigny : le suspect s’était rendu à la police

Le Cap-Verdien qui a tué d'un coup de couteau un jeune homme de 23 ans vendredi en gare de Martigny s'est rendu aux forces de l'ordre samedi.

21 mars 2018, 16:54
Des fleurs sur le quai de la gare de Martigny où l'apprenti camerounais établi à Martigny a trouvé la mort vendredi.

Le jeune homme de 18 ans suspecté d’avoir tué un Valaisan de 23 ans vendredi soir en gare de Martigny a été arrêté le lendemain «parce qu’il s’est rendu de son plein gré au poste de la police cantonale à Martigny», indique son avocat. 

En outre, son défenseur avance que  «les éléments recueillis jusqu’à maintenant permettraient de constater» que son client cap-verdien «est intervenu pour séparer un tiers et la victime avant que celle-ci ne décide de s’en prendre à lui.»

Plusieurs témoignages, outre celui de l’auteur des coups de couteau, iraient dans ce sens, selon cet avocat.

Toujours selon ce dernier, actuellement «aucun élément ne permet d’affirmer qu’une affaire de drogue aurait été à l’origine de ce drame», contrairement à ce que nous affirmait un témoin de la dispute.

>>> Martigny : tué sur le quai pour un simple joint ?

Au ministère public, comme à la police cantonale, on ne commente pas ces informations. Le procureur général adjoint Jean-Pierre Greter indique que l’enquête suit son cours.