Martigny: une nouvelle sculpture orne le giratoire de La Louve

Pour la première fois dans l’histoire des giratoires de Martigny, Léonard Gianadda a procédé à un changement de sculpture sur l’un d’entre eux.

18 juin 2020, 17:00
La sculpture Pensée de Antoine Poncet trône désormais sur le giratoire de La Louve, au coeur de la ville de Martigny, dans un quartier en pleine mutation

Une nouvelle sculpture, signée Antoine Poncet, orne désormais le rond-point de La Louve, au sommet de la Place de Rome, au cœur de Martigny.

Il ne s’agit pas d’une œuvre ornant un nouveau giratoire, mais bien du remplacement d’une sculpture existante précise le mécène Léonard Gianadda: «C’est une première. L’environnement de ce rond-point étant actuellement en forte mutation, avec la construction d’imposants immeubles à proximité, l’œuvre Dreiweb ou Trois femmes de Rudolf Blättler devenait misérable à cet emplacement. J’ai donc décidé de la remplacer par une sculpture plus imposante et visible, baptisée Pensée et réalisée sur commande en marbre blanc de Carrare, par l’artiste Antoine Poncet.»

Haute de trois mètres, juchée sur un socle en serpentine de 80 cm, cette sculpture est la première d’une enfilade de six œuvres monumentales jalonnant l’avenue de Fully, depuis La Louve jusqu’à l’entrée de l’autoroute en direction de Lausanne.

 

La sculpture Pensée de Antoine Poncet trône désormais sur le giratoire de La Louve, au coeur de la ville de Martigny. © Photo Xavier Moret

A ce jour, Martigny compte donc toujours 17 giratoires surmontés d’une sculpture choisie et financée par le mécène martignerain. Une 18e a déjà été commandée mais son installation dépend de l’avancement du projet de croisement entre la route d’Ottan et celle reliant Martigny à Vernayaz.

En attendant, la sculpture Dreiweb a trouvé un nouvel emplacement dans le parc de la Fondation Gianadda. De quoi ravir son auteur souligne Léonard Gianadda: «Rudolf Blättler n’était en effet pas très heureux de l’emplacement choisi pour son œuvre. Son déménagement devrait ainsi le combler.»

A lire aussi : Martigny, cette ville aux dix-sept sculptures monumentales qui ornent les ronds-points