Réservé aux abonnés

Les autorités de la commune condamnent «fermement ce type de rencontre»

07 nov. 2016, 23:37 / Màj. le 08 nov. 2016 à 00:01

La commune de Fully a vivement réagi deux jours après la réunion d’une vingtaine de sympathisants de l’extrême droite dans la salle d’un établissement public, le café de l’Avenir («Le Nouvelliste» d’hier).

Par voie de communiqué, la municipalité a fait savoir hier soir que «les organisateurs n’ont déposé aucune demande d’autorisation auprès de l’administration communale pour cette manifestation».

Et d’ajouter que «si une telle demande avait été effectuée, la commune de Fully l’aurait rejetée, en accord avec la volonté cantonale d’interdire ce type d’événement».

Dans son communiqué, la commune ...