Réservé aux abonnés

Le "tuning" en version football

Masque de protection, protège-tibias ou chaussures, les joueurs comme Vilmos Vanczak écrivent leur nom et celui de leurs proches sur toutes les surfaces disponibles. Entre foi et superstition.

20 oct. 2012, 00:01
data_art_1152780_zoom945

Vilmos Vanczak ne cherche pas à se réfugier dans l'anonymat. Il porte un masque sans aucune ambition d'intégrer le collectif des Anonymes, actif sur la grande toile ou dans la rue. La protection qui enserre son visage protège sa pommette droite opérée après une fracture subie le 20 septembre. Elle porte distinctement ses initiales sur le côté droit. VV, deux lettres qui en font une pièce exclusive.

"Rino (ndlr: Gattuso) m'a parlé de cette possible personnalisation parce que je ne voulais pas un cache t...