Fully-Conthey: la tension monte pour les équipes à quelques heures du coup d'envoi

Une finale, cela se gagne au mental. Alors que les gladiateurs de Fully se préparent à un combat de tous les instants, les joueurs de Conthey soignent les détails. Le Nouvelliste s'est rendu aux derniers entraînements des deux équipes pour rencontrer les coachs en vidéo.

03 mai 2016, 17:05
/ Màj. le 04 mai 2016 à 06:30
A Conthey, Joël Berthouzoz a voulu gommer l'écart de ligue entre les deux équipes de l'esprit de ses joueurs.

D'un côté Pierre Roduit et Fully, son équipe de deuxième ligue, de l'autre Joël Berthouzoz et Conthey qui évoluent un échelon plus haut. Ce soir, il n'y aura qu'un vainqueur. Un seul club soulèvera la Coupe valaisanne de football.

Fully: l'impulsion de Tarcis Ançay, du coach et du public

Si sur le papier le groupe contheysan tient le rôle de favori, les rouges de fully n'entendent pas faire de la figuration dans cette finale. Pour gommer l'écart de ligue qui les sépare de la troupe à Berthouzoz, ils comptent sur leur public puisque la rencontre se jouera au Stade de Charnot de Fully dès 19h30.

Dans la dernière ligne droite avant ce match décisif, les Fuillérains ont aussi pu compter sur le discours enflammé de leur coach et celui tout aussi parlant de Tarcis Ançay. Le coureur était de passage sur invitation de l'entraîneur comme lors de l'ascension du club en deuxième ligue.

Conthey: jouer sur ses qualités tout en se méfiant de l'adversaire

Joël Berthouzoz a lui aussi cherché à gommer l'écart de ligue entre les deux équipes de l'esprit de ses joueurs. Il a incité sa troupe à jouer sur ses qualités et son organisation tout en revenant sur la dernière finale de Coupe valaisanne jouée par Conthey face à La Combe. Un match perdu alors que l'adversaire évoluait dans une ligue inférieure.

Vivez ce soir la finale de Coupe en direct sur notre site internet grâce à notre livetweet vidéo dès 19h15.