Fully: à 69 ans, Jacques Granges, pionnier du bio en Suisse, se tue en traitant ses vignes

Un Valaisan de 69 ans a perdu la vie, vendredi, à Fully (VS). Jacques Granges, pionnier du bio et de la biodynamie en Suisse, installé à Beudon, a été écrasé par son propre chenillard, alors qu'il traitait sa vigne.

11 juin 2016, 10:26
/ Màj. le 11 juin 2016 à 18:39
Jacques Granges, ici dans ses vignes il y a une dizaine d'années, est décédé accidentellement.

Un Valaisan de 69 ans a perdu la vie vendredi, vers 12 h 45, à Fully (VS), indique la police cantonale valaisanne dans un communiqué diffusé samedi. Il effectuait des travaux dans ses vignes, au moyen d'un chenillard, lorsque, pour une raison encore indéterminée, la machine s'est renversée et a effectué plusieurs tonneaux, écrasant le malheureux.

A leur arrivée, les secouristes dont un médecin, n'ont pu que constater le décès de la victime. 

Un pionnier du bio en Suisse

C'est Jacques Granges, propriétaire du domaine de Beudon qui est décédé. Pionnier dans le bio puis dans la biodynamie, il était une référence européenne pour tous les adeptes de cette philosophie. Très proche de Marie-Therese Chappaz qu'il avait parrainé lorsque la célèbre vigneronne de Fully avait intégré Demeter, il était considéré comme un contemplatif amoureux de la nature. En 2014, sa petite arvine a été sacrée meilleur vin blanc bio de Suisse. Sa femme Marion l'a toujours épaulé.