Réservé aux abonnés

"Faire beaucoup avec le minimum"

Le festival débute ce soir à la belle Usine de Fully, avec en tête d'affiche le duo belge The Black Box Revelation. Un rock viscéral qui décolle la pulpe du fond.
11 sept. 2015, 10:54
data_art_3372799.jpg

Jean-François Albelda

"Demain, on part en tournée avec Seasick Steve... On va passer du bon temps ces prochaines semaines..." A la veille du départ, Jan Paternoster ¬ leader ténébreux de la paire bruxelloise The Black Box Revelation ¬ a des fourmis dans les doigts. Qui plus est à l'idée de partager la scène avec le magnifique Seasick Steve... Il faut dire qu'après "My Perception", sorti en 2011, le duo avait avalé du bitume jusqu'à l'écoeurement, entre l'Europe et les Etats-Unis. Après un break mérité ¬ dont il a profité pour enregistrer en analogique un album à venir très radical ¬ le groupe...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois