Correction du Rhône: qui paie quoi?

La commission de l'équipement du Grand Conseil a changé la clé de répartition des coûts de la troisième correction du Rhône. Les gros propriétaires bordant le fleuve vont payer un peu moins que prévu. Toutes les communes valaisannes passeront à la caisse.

15 févr. 2018, 18:27
Les travaux de la troisième correction du Rhône ont déjà largement commencé.

La Commission de l'équipement du Grand Conseil modifie la clé de répartition du financement des travaux de la troisième correction du Rhône. Les gros propriétaires bordant le fleuve (ceux dont les biens ont une valeur cadastrale qui dépasse les 10 millions) voient leur participation passer de 3 à 2,5% du total.

Quelque 200 propriétaires vont ainsi verser 17,5 millions. Dans le lot, il y a de grandes entreprises, comme la Lonza, mais aussi plusieurs bourgeoisies et caisses de pension.

Toutes les communes paieront

Par contre, les communes voient leur participation confirmée. Le total se monte à 35 millions. Sion versera 3,5 millions, Sierre 2 millions, Collombey-Muraz 1,8 million, Martigny et Fully 1,6 million chacune. Monthey ne versera que 808 000 francs. Les communes situées loin du Rhône verseront aussi leur part. Bagnes paiera 510 000 francs, soit nettement plus que Chippis et ses 156 000 francs.

Les chemins de fer paieront 6,1% de la facture de la troisième correction du Rhône.

L'Etat du Valais et la Confédération sont les contributeurs principaux de ce projet devisé à 3,4 milliards.