Attaque du cynips dans les châtaigneraies: jusqu'à 50% de fruits en moins

Les châtaigneraies valaisannes, comme toutes celles de Suisse, d'Italie ou de France, subissent depuis quelques années l'attaque du cynips. A l'image de la forêt emblématique de Fully. Grosses pertes de récolte à la clé.

14 oct. 2014, 07:00
Le garde-forestier Jean-Baptiste Bruchez montre une branche qui a subit l'attaque du cynips.

L’attaque du cynips en Suisse atteint cette année son paroxysme. Cette petite guêpe originaire de Chine parasite désormais toutes les châtaigneraies helvétiques. Cela annoncerait-il leur fin prochaine? «En aucun cas, tient à rassurer Jean-Baptiste Bruchez, garde-forestier à Fully. Le cynips ne tue pas l’arbre. Seules les branches touchées par les galles que provoque ce parasite voient leurs feuilles et fleurs s’assécher, ce qui a malheureusement pour conséquence de diminuer la productivité du châtaignier.»  Concrètement, cela représente tout de même un tiers de fruits en moins sur les 50 tonnes produites «normalement» sur le coteau de Fully.

Et côté esthétique, la châtaigneraie en prend un sacré coup! Les couronnes des arbres sont «plumées» et des milliers de feuilles sèches s’accrochent désespérément aux branches.

Terrain favorable à un autre parasite

La présence du cynips fragilise tout de même les spécimens les plus atteints. «Et l’arbre affaibli sera une cible idéale pour le chancre, un champignon parasite bien plus dangereux pour le châtaignier. Sa présence nécessite chaque année un travail d’élagage sur les arbres touchés et même d’abattage pour un ou deux d’entre eux», explique M. Bruchez.

La couronne de ce châtaignier subit à la fois une attaque du cynips, au centre, et du chancre, de chaque côté. Les branches touchées par le champignon deviennent du bois mort:

Laisser faire la nature

Et que fait-on pour lutter contre ce cynips? «En Suisse, rien! Ce sont les consignes de Berne. Les châtaigniers sur sol helvétique ne sont pas cultivés pour leur production, mis à part quelques petites exploitations au Tessin et dans les Grisons.» Mais les professionnels restent vigilants et surveillent l’évolution de la situation.

En attendant, que les visiteurs de la Fête de la Châtaigne qui se tient à Fully les 18 et 19 octobre prochains se rassurent: la commande de 10 tonnes de ce fruit emblématique de la commune sera honorée par leur fournisseur habituel!

Retrouvez l'intégralité de cet article dans nos éditions payantes de mardi.