150 hectares de vignes frappés par le gel en Valais

Dans la nuit du 16 au 17 mai dernier, 3% du vignoble valaisan a été frappé par le gel. Un événement rare pour le canton.

21 juin 2012, 11:22
Des vignes enti?res ont ?t? frapp?es par le gel printanier, comme dans le secteur du Botza, ? V?troz.

Le Nouvelliste

En Valais, 150 hectares de vignes ont été frappés par le gel dans la nuit du 16 au 17 mai dernier. Un événement rare dans le vignoble valaisan qui, selon les archives de l'Office cantonal de la viticulture, a été touché cinq fois par le gel depuis 1957.

Le rapport sur les dégâts, qui vient de tomber, montre que 150 hectares, soit 3% du vignoble valaisan, ont été touchés. Sur environ 105 hectares, la perte de la récole est totale, a indiqué à l'ats Pierre-André Roduit, chef de l'Office valaisan de la viticulture.

Durant cette nuit du 16 au 17 mai, la température a avoisiné les moins deux à moins quatre degrés. En pleine pousse et donc très sensibles, certaines vignes, surtout celles de plaine et de fond de coteau, n'ont pas résisté.

Les trois régions les plus sévèrement touchées sont Salquenen-Varen-Sierre, Ardon-Vétroz et Saillon-Fully. "Ces trois pôles représentent 90% des surfaces ayant subi des dégâts", relève Pierre-André Roduit.

Comme brûlés

Les vignes victimes du gel présentent des feuilles, des rameaux et des fruits comme brûlés. Là où la récolte est perdue, le viticulteur doit continuer à travailler comme d'habitude pour obtenir à nouveau une récolte l'an prochain, explique Pierre-André Roduit.

L'Office valaisan de la viticulture a dispensé des conseils sur le terrain aux vignerons concernés par des pertes totales ou partielles. Le rapport sur les dégâts constatés sera mis sur le site internet de l'office dans les semaines à venir.

Le gel frappe rarement le Valais. "Selon nos recherches, la dernière fois, c'était en 1997. Quelque 1200 hectares avaient été touchés. Depuis 1957, le gel a sévi cinq fois dans les vignes du canton", indique Pierre-André Roduit