Fondation Emera: le Service social handicap se met en scène dans un clip à la sauce "Happy"

On peut travailler dans un milieu pas forcément rose tous les jours et être heureux. C'est en substance le message que le Service social handicap de la Fondation Emera veut faire passer en mettant en scène ses collaborateurs et ses clients dans un clip inspiré du "Happy" de Pharrell Williams.
07 août 2015, 14:18
On peut travailler dans le social, au contact de handicaps parfois lourds, et revendiquer le droit d'être "Happy".

"C'est vrai qu'on vit tous les jours des situations compliquées", reconnaît Olivier Musy, directeur du Service social handicap de la Fondation Emera, qui fête comme il se doit son 75e anniversaire à la Foire du Valais. "On travaille avec des personnes parfois lourdement handicapées." Un contexte pas forcément "Happy" donc, et c'est pour ça que les collaborateurs - surtout des collaboratrices d'ailleurs - et plusieurs clients du service ont décidé de participer au tournage d'un clip à la sauce "Happy", le tube planétaire de Pharrell Williams que des millions de gens se sont approprié à travers le monde.

Un petit film de 5 minutes pour donner un message positif du milieu social. "Parce qu'on vit aussi, tous les jours, de belles choses, de beaux moments."

Une trentaine d'employés du service et une quinzaine de clients ont ainsi participé au tournage. Toutes les antennes de la Fondation ont été sollicitées. "Le scénario commence en 1939, à Martigny, là où tout a commencé", explique Olivier Musy. En noir et blanc, avec une ambiance d'époque, avant de sauter dans le présent par l'entremise d'une horloge. 

"Le tournage en lui-même a été une très belle expérience. Ces moments passés ensemble ont tissé des liens différents entre les collaboratrices du service."

Le film, réalisé par Thomas Sarrasin, a été mis en ligne symboliquement ce lundi 6 octobre à midi, afin de lancer officiellement la journée du Service social handicap.