Danse: deux Valaisans font craquer les juges de «La France a un incroyable talent»

Ils avaient été sacrés champions du monde de hip-hop en juillet à Los Angeles, cette fois c’est en France qu’ils déploient leur talent. Les Valaisans Nadia Ladeiras et Dakota Simao ont visiblement subjugué les juges et le public de «La France a un incroyable talent». Leur performance sur le thème des violences conjugales sert de teaser sur les réseaux à la nouvelle saison de l’émission.

22 oct. 2018, 12:01
Nadia Ladeiras et Dakota Simao ont subjugué le jury du télé-crochet français.

«C’est merveilleux ce que l’on vient de voir.» Les larmes aux yeux, Marianne James s’adresse aux deux danseurs valaisans qui viennent de réaliser leur performance sur la scène de «La France a un incroyable talent». Les quatre juges de l’émission de M6 sont debout. «C’est du haut vol, on a de la chance de vous avoir», ajoute l’humoriste Eric Antoine.

Après leur victoire aux championnats du monde de hip-hop à Los Angeles en juillet dernier, le talent de Nadia Ladeiras et de Dakota Simao et leur chorégraphie sur le thème des violences conjugales ont une nouvelle fois ému. «Je ne sais pas trop ce qui m’arrive», nous explique le danseur de 28 ans. «On ne savait pas que l’émission allait diffuser cet extrait. Nous sommes vraiment flattés. Mon téléphone n’arrête pas de vibrer depuis.»

A lire aussi : Champions du monde de hip-hop, les deux Valaisans n’en croient toujours pas leurs yeux

 

Ci-dessous, la vidéo publiée par la page de l’émission «La France a un incroyable talent».

 

Des messages d’anonymes et de personnalités en plein cœur

Alors que la nouvelle saison du télé-crochet français débute le 30 octobre prochain, la performance des deux artistes fait pour l’instant le tour des réseaux sociaux. Publiée dimanche en fin de matinée, la vidéo totalise déjà plus de 3,2 millions de vues sur Facebook pour plus de 60 000 partages lundi en fin d’après-midi. Elle est également largement partagée sur Twitter. De quoi engendrer une pluie de messages.

Nadia Ladeiras peine à trouver les mots face à autant de soutien. «Je n’en reviens pas. Je m’efforce de tous les lire mais il y en a tant. C’est tellement encourageant», sourit la danseuse de 22 ans. «C’est énorme. Nous avons reçu des appels de deux grandes personnalités françaises», avoue William Bejedi, manager du projet «Cubique», qui ne préfère cependant pas donner leur nom. Plus encore que la reconnaissance de célébrités de l’hexagone, ce sont les nombreux messages d’anonymes qui focalisent l’attention de Dakota Simao. Une cinquantaine de personnes ayant subi des violences, majoritairement des femmes, lui ont déjà écrit. «J’ai réalisé un peu plus que ce que l’on fait compte vraiment.»

Donner un sens à la danse

Pour Nadia et Dakota, danser doit aujourd’hui avoir un sens. Au cœur de cette chorégraphie présentée sur le plateau de l’émission, qui fait partie du projet de hip-hop conscient «Cubique», il y a la volonté de mettre sur la table une problématique aussi intime que celle des violences dans le couple, de permettre aux gens de s’ouvrir et d’en parler.

A côté de l’aventure télévisuelle, ce projet devrait encore grandir à l’avenir. Les avant-premières du spectacle à Martigny, Bâle et Brigue ont attiré l’attention du public et des instances cantonales et fédérales concernées par la thématique des violences conjugales, selon William Bejedi. De nouvelles chorégraphies et courts métrages sont en gestation avec en point de mire peut-être un documentaire alliant danse et témoignages. Les objectifs ne manquent donc pas pour les deux danseurs et leur collectif. Tout cela en parallèle de leur emploi.

 

 

 

Qualifié directement pour la finale?

Confidentialité oblige. Impossible de savoir quelle sera la suite des événements pour les deux danseurs sur le plateau de «La France a un incroyable talent». L’extrait semble indiquer que le duo s’est aisément qualifié pour la suite de la compétition, mais pas directement pour la finale.

Les juges n’ont apparemment pas usé de leur droit au «golden buzzer» qui aurait envoyé immédiatement le couple à la dernière étape de l’émission. Si cette hypothèse se confirme, les danseurs auront une occasion supplémentaire de se faire connaître du public français qui vient de découvrir leur potentiel. La Suisse a aussi d’incroyables talents.