Diffamé, Provins dépose plainte contre inconnu

Les rumeurs incessantes concernant sa santé financière portent préjudice à la coopérative.

13 avr. 2013, 00:01
data_art_1504590.jpg

"Las des rumeurs récurrentes et totalement infondées au sujet de sa santé financière et de son avenir, Provins va déposer plainte pénale contre X pour injure, diffamation et calomnie" , a annoncé hier la coopérative dans un communiqué. La plainte sera déposée ce lundi.

 

Le monde politique touché

 

Les rumeurs concernant Provins ne datent pas d'hier. Pourquoi cette plainte arrive-t-elle maintenant? "Depuis quelque temps, ces rumeurs s'intensifient et sont répercutées par le monde politique. Certains clients sont touchés" , explique David Genolet, directeur marketing et communication. L'événement déclencheur de la plainte se trouve dans une lettre de lecteur publiée hier dans les colonnes du "Walliser Bote" et signée par Valentin Cina, le président du PDC haut-valaisan. Celui qui est aussi chef d'office à l'Etat du Valais parle du passage de Provins et de Vallait dans des girons non valaisans.

Ces rumeurs sont totalement infondées, selon David Genolet. Il précise: "il n'y a aucune discussion en vue d'une vente de Provins ni de participations croisées avec d'autres sociétés. De par son statut juridique de coopérative, Provins ne peut être l'objet d'une quelconque OPA ou transaction de vente. Provins reste et restera en mains 100% valaisannes."

Caves vendues

A chaque vente d'une cave de la coopérative, les rumeurs repartent de plus belle. Il y a quelques mois, Provins a vendu sa cave de Saint-Léonard à des Russes. Elle entend encore vendre ses biens à Charrat et à Saint-Pierre-de-Clages. "Cette stratégie a été clairement expliquée. Nous voulons nous désengager de biens immobiliers dont nous n'avons plus besoin."

Ventes en hausse de 12%

David Genolet explique le lancement de nouvelles rumeurs "par la tension qu'il existe sur le marché. Des petites structures qui n'avaient pas été touchées par les difficultés jusqu'ici le sont maintenant, alors que Provins réalise un bon début d'année et se développe dans des secteurs où on ne l'attendait pas forcément, comme dans la gastronomie."

La coopérative annonce une progression de ses ventes de plus de 12% par rapport à la fin mars 2012. "A la fin du mois dernier, tous les secteurs étaient en progression" , se réjouit le responsable communication.