Axelle Red sera en concert gratuit sur la place Centrale de Martigny le 3 août

Après Arno en 2016, c'est une autre artiste belge qui se produira à Martigny dans le cadre du Palp: Axelle Red sera en concert gratuit sur la place Centrale le vendredi 3 août.

01 juin 2018, 14:40
/ Màj. le 03 août 2018 à 09:45
Dans le cadre du Palp Festival, Axelle Red sera en concert sur la place Centrale de Martigny le vendredi 3 août 2018.

"De la Belgique à la Suisse, il n’y a qu’un pas, que le Palp franchit aisément." L'histoire d'amour entre le Plat Pays et le festival valaisan n'est semble-t-il pas un mythe. Après le chanteur Arno en 2016, c’est en effet une autre artiste belge qui se produira à Martigny dans le cadre du Palp: Axelle Red sera en concert gratuit sur la place Centrale le vendredi 3 août.

>> À lire aussi: Arno, roi du Palp Festival

L'interprète de "Sensualité" et d’ "A tâtons" - notamment - y présentera en avant-première son nouvel album "Exil". "L’artiste aux tubes cultissimes viendra défendre la vision d’une femme actuelle, engagée et positive avec ses récents titres pop et pêchus", communique ce vendredi le Palp sur sa page Facebook.

 

 

D'autres nouveaux artistes annoncés

Le Palp Festival annonce encore d'autres bien jolis noms qui complèteront sa très belle programmation 2018. TootArd, groupe originaire de Syrie, qui fusionne habilement musique touareg, arabe, groove reggae/ska et rock psyché, et la jeune folkeuse genevoise Melissa Kassab agrémenteront les brunchs aux châteaux sédunois de leurs notes chaloupées, samedi 21 juillet pour le premier et dimanche 22 juillet pour la seconde.

 

 

Les Anglais de The Wytches et leur rock tendance aussi bien punk, stoner que psyché, ainsi que les Japonais de Bo Ningen, dont le style aussi trippé qu’abrasif s’est vu qualifié ici de « east electric psychedelic » et là de « jazzed-up acid punk », feront résonner leurs riffs dantesques lors de la Rocklette, dimanche 12 juillet, au Couvert du Goly pour The Wytches et lundi 13 juillet, à la Cabane Brunet pour Bo Ningen.