Réservé aux abonnés

Ainsi naquit Mahadev Cometo

Pionnier du "sampling" au sein des Young Gods, Al Comet est parti apprendre le sitar à Bénarès durant six mois. Une expérience qu'il fera partager le 18 avril à Martigny.

12 avr. 2013, 00:01
data_art_1501699.jpg

"A la base, je n'en avais rien à cirer des Indes. Je n'avais jamais pensé à voyager où que ce soit, tant on a eu l'occasion de voir du pays avec les Gods. Quand je rentrais à la maison, j'étais bien content d'y rester peinard..." De son aventure indienne, Al Comet est bien revenu changé, jusqu'à s'être fait rebaptiser Mahadev Cometo par les autochtones (Mahadev pouvant être traduit par "grand dieu"). Mais son verbe reste celui d'un briscard des scènes rock...

La mécanique du hasard

Installé dans une banquette du Sunset Bar de Martigny ¬ où il jouera le 18 avril prochain ¬, il raconte par l...