Réservé aux abonnés

La déconstruction de Farny

23 sept. 2013, 00:01
data_art_1828304.jpg

Pour la sixième année consécutive, le Vieil Arsenal de la Fondation Pierre Gianadda prête ses cimaises à un artiste suisse romand contemporain. Et ce sont les portraits géants et autres compositions originales d'Emilienne Farny qui ont les honneurs de cette vitrine unique depuis vendredi dernier.

Née à Neuchâtel, Emilienne Farny a étudié la peinture à l'Ecole cantonale d'art de Lausanne avant de s'installer à Paris où elle découvre le Pop Art, mais aussi la ville, ses murs, les affiches publicitaires qui les couvrent.

De retour au pays en 1972, Emilienne Farny va dès lors poser un regard s...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois