L’EPAC, une école en constante évolution

L’Ecole Professionnelle des Arts Contemporains de Saxon s’adapte aux progrès de la technologie et aux nouveaux médias.
19 févr. 2016, 17:14
 Swan Keller (diplômé) et Céline Froidevaux (étudiante), heureux de leur expérience à l'EPAC.

L’Ecole Professionnelle des Arts Contemporains de Saxon (EPAC) est en constante évolution. Forte de quelque 90 étudiants, elle s’adapte continuellement aux nouvelles technologies et à l’évolution des médias. 

«Nous n’avons pas le cadre serré d’une école cantonale, avec des modules fixes. Nous avons ainsi la capacité de mettre nos étudiants à la hauteur qu’il faut pour se lancer ensuite dans le monde du travail.», explique  la directrice de l’EPAC Patrizia Abderhalden.

Des étudiants bien préparés

A l’EPAC, les étudiants se forment pour affronter ensuite une vie professionnelle pas forcément facile. Il faut souvent quitter sa région, voire le pays, comme le confirme Swan Keller, diplômé de la cuvée 2012. «L’important, c’est de dire aux gens des milieux créatifs que l’on existe. Il faut être dans le marché. Et grâce à l’école, on a le bagage pour y être.»

Retrouvez l'intégralité de cet article dans nos éditions papier et numériques de samedi.

par Joël Jenzer