Vote national sur Sion 2026: suspense autour du calendrier fédéral

Quand le Conseil des Etat se prononcera-t-il sur la motion, acceptée par le National, demandant un vote du peuple suisse sur Sion 2026? Les jeux sont ouverts, selon le sénateur valaisan Jean-René Fournier.
14 mars 2018, 11:14
Le peuple suisse se prononcera-t-il sur la candidature Sion 2026? Rien n'est joué.

Le Conseil national a accepté une motion grisonne Semadeni demandant que le peuple suisse se prononce sur Sion 2026. Ce texte doit maintenant passer au Conseil des Etats. Le vote des sénateurs interviendra-t-il avant ou après le vote des Valaisans du 10 juin?

>>A lire aussi: le Conseil national se dresse sur le chemin de Sion 2026

Ce dossier doit d'abord passer entre les mains d'une commission. Laquelle? Apparemment, deux options sont en discussion.

Cela pourrait être la Commission de la science, de l'éducation et de la culture, qui pourrait se pencher sur tout le dossier olympique en une fois (le milliard et le vote fédéral), en... août. Cela pourrait aussi être la Commission des institutions, qui elle pourrait se charger du dossier plus tôt, en se penchant sur la question du référendum financier.

Le calendrier

Au plus tôt, la motion Semadeni pourrait donc être traitée lors de la session d'été du Conseil des Etats, qui se déroulera du 28 mai au 15 juin. "C'est le Bureau du Conseil des Etats qui va décider quand la motion sera agendée. Cela dépend du programme, des priorités, mais aussi des disponibilités du Conseil fédéral, en l'occurrence celle de Guy Parmelin", déclare le conseiller aux Etats Jean-René Fournier, vice-président de la Chambre des cantons.

L'élu valaisan ajoute: "il y a deux manières de voir. Certains disent qu'il vaudrait mieux que le Conseil des Etats se prononce avant la votation valaisanne pour clarifier le débat et d'autres qui pensent que c'est mieux après, pour ne pas interférer dans le vote cantonal." Le vice-président estime que ce débat ne va pas influencer l'ordre du jour des sénateurs: "je pense que le Conseil des Etats ne va pas se laisser mettre sous pression" pour fixer son calendrier.

Impossible donc de savoir maintenant déjà si les sénateurs se prononceront avant ou après le 10 juin. Une décision importante, car si le Conseil des Etats refuse la motion Semadeni, celle-ci passe à la poubelle et le peuple suisse ne votera pas.

Karin Burkhalter, porte-parole des services du Parlement, indique que le calendrier de la session d'été du Conseil des Etats ne sera disponible qu'à la fin de la présente session... qui se termine vendredi 16 mars.

Pronostic

Jean-René Fournier se risque à un pronostic quant à l'issue du vote de ses collègues: "Si nous devions voter aujourd'hui, les conseillers aux Etats si fidèles aux institutions ne devraient pas soutenir la motion. Mais, beaucoup de choses peuvent se passer d'ici le mois de juin..."

 

par Jean-Yves Gabbud