Réservé aux abonnés

Villa comme un typhon

Avec son coup du chapeau, le premier depuis huit ans à l'EURO, l'attaquant de Valence atomise la Russie.

11 juin 2008, 05:01

INNSBRUCK

Les Espagnols misaient peut-être sur le typhon «El Niño» (Torres) pour réussir leur coup. Ils ont été propulsés par David Villa, auteur d'un hat-trick parfait, portant la griffe d'un buteur en état de grâce depuis plusieurs semaines. Depuis 2000 et le Néerlandais Patrick Kluivert, plus aucun joueur n'avait réussi pareil exploit en phase finale d'un Euro.

Voilà donc l'Espagne sortant le match quasi-parfait face à des Russes qui ont bien vite lâché prise, amorphes et sans esprit de révolte. A moins que ce ne soit leur rival qui évoluait dans une autre dimension, porté par une marée sang ...