Réservé aux abonnés

Vernayaz: 50 ans après le débordement du Trient, un ancien vice-président de la commune, aujourd’hui nonagénaire, raconte

Dans la nuit du 21 au 22 septembre 1968, 700 habitants de Vernayaz étaient évacués à la suite du débordement du Trient. Alors vice-président de la commune, Maurice Gay-Balmaz soufflait ses 40 bougies ce jour-là. Un demi-siècle plus tard, il revient sur cet anniversaire un peu particulier.

20 sept. 2018, 12:00
Maurice Gay-Balmaz fêtait ses 40 ans le 22 septembre 1968, lors du débordement du Trient à Vernayaz. Un demi-siècle plus tard, l'ancien vice-président de la commune revient sur cette inondation qui a causé pour 13 millions de francs de dégâts au village.

Sur le chemin qui mène au Trient, à Vernayaz, Maurice Gay-Balmaz démontre qu’il n’a rien perdu de ses réflexes de conseiller communal. «Ce sentier se fait vieux, il serait temps de le remettre à neuf», lâche celui qui a siégé à l’exécutif de 1964 à 1972. 

Canne en main et chapeau solidement fixé sur la tête, l’homme qui fêtera ses 90 ans samedi navigue avec aisance entre les obstacles naturels qui parsèment le parcours. A quelques encablures du pont ...