Un si beau ciel rouge s'explique

Le phénomène du ciel rouge, apparu jeudi dernier en fin de journée, est expliqué par Frédéric Glassey de MeteoNews.

12 nov. 2013, 10:12
cielbramois20131108

«Pour avoir un beau ciel rouge, il faut une conjonction de plusieurs paramètres», explique Frédéric Glassey de MeteoNews. «Il ne faut pas avoir un ciel totalement bleu et les nuages doivent être de moyenne ou de haute altitude, comme des cirrocumulus, des altocumulus ou des altocumulus lenticulaire. Le ciel est d’autant plus rouge que des nuages «moutonnés» sont présents. Ce phénomène se produit le plus souvent juste avant une perturbation, plus rarement après.» Par contre, cette apparition céleste n’est pas liée à une saison particulière, même si elle est rare en été. La couleur est liée à des moments de la journée, ou plutôt à l’angle des rayons du soleil.

Un dicton dit : «Ciel rouge du soir espoir; ciel rouge du matin, pluie en chemin.» Se vérifie-t-il? «Il ne tient pas toujours la route», répond en riant Frédéric Glassey.

On a l’impression que le phénomène du ciel rouge est plus régulier cette année qu’il ne l’a jamais été en Valais. Est-ce vrai ? «C’est difficile de dire. Par contre, je constate qu’à l’ère des réseaux sociaux, les gens sont très connectés et tout le monde a le réflexe de capturer ces instants particuliers et de les partager.»