Réservé aux abonnés

Un gâteau iranien très convoité

Le «swiss made», perçu comme fiable, a la cote en Iran.
19 oct. 2016, 23:32
/ Màj. le 20 oct. 2016 à 00:01
DATA_ART_4220293

L’Iran fait du pied aux entrepreneurs étrangers depuis le début des pourparlers sur le nucléaire, en 2013, date de l’arrivée du modéré Hassan Rohani au pouvoir. Le retour en grâce du pays, à la faveur de l’accord du 14 juillet 2015, a permis d’accélérer le rythme des allers-retours des hommes d’affaires et entrepreneurs étrangers qui convoitent le gâteau iranien. Quelle part pour les sociétés suisses? Réponse en quatre questions.

L’économie iranienne ne va pas tout de suite encaisser les dividendes de l’accord sur le nucléaire. Après avoir frôlé l’asphyxie sous l’ère Ahmadinejad – une...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois