Réservé aux abonnés 11

Trêve armée et timide espoir en Ukraine

A la demande du président Viktor Ianoukovitch, le chef des députés a annoncé la convocation, la semaine prochaine, d'une session extraordinaire du Parlement.

24 janv. 2014, 00:01
data_art_2085167.jpg

.

Sur les cendres de la place Maïdan a fleuri, hier, une offre de dialogue. Vingt-quatre heures après les affrontements dans le centre de Kiev, qui ont fait entre trois et cinq morts, il a suffi d'une déclaration du président de la Rada - l'institution par laquelle le scandale est arrivé - pour que la capitale ukrainienne retombe, provisoirement, en état d'apesanteur.

A l'issue d'une rencontre avec le président Viktor Ianoukovitch, qui a appelé à une "résolution immédiate" du conflit, le chef des députés, Vladimir Rybak, a annoncé la convocation, la semaine prochaine, d'une session extraord...