Réservé aux abonnés

Tous ses objets du désir

Les natures mortes d'Olivier Saudan font des clins d'oeil aux maîtres du passé et à la peinture classique. Sa peinture inspire un accrochage subtil et plein de fantaisie.

25 mars 2011, 05:01

Les jonquilles tachent de jaune le jardin de Louis Moret. La couleur semble entrer par osmose dans les murs de la petite fondation martigneraine. Des touches joyeuses de jaune, rose, bleu, caramel dans le gris laiteux et le noir brillant donnent bonne mine à cet accrochage du peintre Olivier Saudan. Les peintures dansent sur les murs, encadrées d'or ou de bois mat, donnant à la calme petite maison du chemin des Barrières des airs de bourgeoise un peu pompette.

Marie-Fabienne Aymon a réuni quelques dizaines de natures mortes de toutes tailles et de toutes époques. Il faut dire qu'une longue com...